Lumen

Le lumen est un mot qui revient souvent lorsqu’on évoque l’éclairage horticole. Ceci-dit, cette unité a en réalité très peu d’importance lorsqu’il s’agit de culture. Pour des lampes de chauffage conventionnelles, le lumen peut indiquer la puissance lumineuse de la lampe, mais en réalité, cette notion ne signifie pas grand chose. En effet, chaque fabricant se sert d’un spectre lumineux différent dans le cadre de son éclairage horticole.

Le lumen est une unité qui indique la quantité de longueurs d'ondes de 555 nanomètres présente, c’est-à-dire la lumière verte. Le lumen indique la quantité de lumière perçue par l’œil humain et la lumière verte est celle que nous percevons le mieux. Autrement dit, c’est une valeur utile lorsqu’on parle de lampes d’éclairage traditionnelles.
Sachant que les LED sont monochromes, nous n’indiquons pas la valeur de lumen pour les lampes que nous vendons. Il nous serait possible d’indiquer sa valeur pour les lampes ayant des diodes vertes, mais cela serait une unité de référence qui prêterait à confusion.

Cela n’implique pas pour autant que la lumière verte soit inutile aux plantes. Au contraire, la lumière verte au bon endroit du spectre et répartie dans de bonnes proportions, favorise le développement des anthocyanes (flavonoïdes) et parfois des bétalaïnes des plantes. Il s’agit de substances qui donnent à la fois leur goût, leur odeur et leur couleur aux végétaux. Ces dernières décennies, de nombreuses recherches ont été effectuées sur leur bienfaits pour la santé, en passant du cancer au simple rhume. De plus, ces pigments sont solubles dans l’eau et sont ainsi utilisés comme alternative aux colorants actuellement présents dans notre alimentation et qui sont connus pour leurs effets nocifs pour la santé. A ce jour, il a été identifié 4000 substances différentes et on en découvre constamment de nouvelles.
Il faut ajouter que lorsqu’il s’agit d’anthocyanes, elles ne sont pas uniquement produites sous une lumière verte. La plupart des composés du groupe sont en effet produits au niveau de ce que l’on appelle un double top, avec un sommet en vert et un autre en UV (< 280nm). Il n’est pas impossible de fabriquer des diodes contenant ces longueurs d’ondes, mais, leur coût s’avérerait trop élevé. De plus, les diodes UV ont seulement un dixième de la durée de vie d’une diode ordinaire.

Cliquez ici pour lire l’article de Wikipédia sur les anthocyanes.

Pour l’instant Gemma est la seule entreprise à intégrer de la lumière verte dans ses lampes horticoles, en plus de ses longueurs d’ondes rouges et bleues optimisées. Ainsi, nous pouvons vous garantir les meilleures lampes à LED pour culture intérieure en vente sur le marché. Ce n’est pas spécialement compliqué de proposer des longueurs d’ondes optimisées. Toutefois, après avoir été en contact avec des centaines de fabricants différents, à la fois de lampes traditionnelles et d’éclairage horticole, nous nous sommes rendu compte que seule la recherche du profit les motivait et en aucune façon les solutions d’éclairage en elles-mêmes et encore moins les besoins en matière d'horticulture.
Ci-dessous quelques comparaisons entre l’éclairage horticole à LED standard en vente dans le commerce et l’éclairage Gemma.

Les lumières rouge et bleue

sont à la base de la survie d’une plante. En effet, la lumière bleue est à l’origine de la croissance de la plante et la rouge est responsable de la formation des fruits et des fleurs.
Des tests (non effectués par Gemma) démontrent qu’une lumière mal proportionnée ou encore monochrome empêche la croissance des plantes et les rendent plus vulnérables au stress. C’est pourquoi nous ne vendrons jamais un dispositif d'éclairage contenant moins de deux longueurs d’ondes différentes, comme le font certains.
Dans le monde végétal, il existe deux formes différentes de pigments de chlorophylle; le A et le B. Ces deux pigments ont des pics d’absorption à des longueurs d’ondes différentes du spectre lumineux. Ainsi, la présence en chlorophylle B est bien supérieure à celle de la chlorophylle A sous une lumière bleue et celle de la chlorophylle A est supérieure à celle de la chlorophylle B sous une lumière rouge. A ce jour, il n’y a, à notre connaissance aucune étude qui indiquerait que le pigment choisi joue un rôle particulier pour la plante. Ainsi, nos produits utilisent uniquement les longueurs d’ondes qui donnent le plus de pigments possibles à partir de la source d’énergie employée.

Comparaisons de couleurs en fonction de l’éclairage horticole employé

Dans le but de vous donner une représentation graphique la plus fidèle possible du rendu des couleurs, nous avons pris des photos de l’échelle des couleurs montrant la répartition des différentes couleurs visibles du spectre lumineux. Ces images vous donnent une idée de la façon dont vos plantes apparaîtront sous un éclairage horticole de chez Gemma et sous un éclairage horticole ordinaire à LED.
La lumière du jour
Couleurs présentes dans la lumière du jour.

Lampes LED ordinaires 8:1 (rouge:bleu)
Couleurs présentes dans un éclairage horticole ordinaire.

Lampes LED 2:1:1 (rouge:vert:bleu) de chez Gemma
Couleurs présentes dans un éclairage horticole de chez Gemma.